O tempora o mores

Publié le 4 Juin 2011

 
2907346907_d8d4167676.jpg
O tempora o mores !
(histoire vraie… ou presque)
Dans une classe de première année de maternelle, la maîtresse finit de raconter une histoire de petits lapins, une jolie histoire pour  p'tits n'enfants sages. Exceptionnellement, les petits monstres assis en rond autour d'elle se sont tenus tranquilles pendant plus de cinq minutes. Elle savoure cet instant précieux de silence encore trois secondes secondes, mais elle sait déjà qu'il va falloir lâcher la bride aux gniards et leur permettre d'extérioriser leur vitalité débordante.  Tout en émasculant mentalement quelques pédiatres prescripteurs de vitamines infantiles  elle propose  aux morpions d'imiter les lapins, chacun son tour.
Morve au nez, un petit Kévin agite l'index frénétiquement. "Moi maîcresse ! moi, gémit-il en reniflant.  Et sans attendre qu'on lui en donne la permission, il se précipite au centre du cercle formé par les autres mouflets, se colle un poing au bas du dos et agite ses minuscules fesses. "Ca c'est la petite queue touffue qui bouge, explique-t'il. Une mini Loanna – qui finira un jour à poil dans une émission de téléréalité pense la maîtresse – rejoint Kévin, poignets plaqués au dessus des oreilles, doigts dressés. "Ca c'est les grandes zoreilles" affirme la pisseuse en jupette rose volantée et ballerines à paillettes.  Fini le silence tranquille entrecoupé de reniflements, les merdeux se déchaînent en hurlant, sautillant partout comme des lièvres de mars, fronçant leurs frimousses chocolatées,  certains tapent du pied par terre, ils ont été baby-sitté par leur télévision, surveillés par l'œil Walt-Disnéen de Panpan le Lapin.
Dans le tumulte, la maîtresse avise un petit Alexandre qui reste assis et silencieux, les sourcils froncés comme s'il jugeait les mimiques des autres.
- Hé bien Alexandre, tu ne fais pas le lapin ?
Alors le petit bonhomme se lève, rejoint la troupe de nains lagomorphe. Il se fixe et soudain, il écarquille les yeux, lève les bras au ciel et ouvre une bouche immense pour pousser un long un cri perçant et modulé.
Mais enfin  ! s'exclame la maîtresse qui a sursauté en même temps que les morpions hystériques, les lapins ne font pas ça !
- Si  ! répond Alexandre avec une tranquille assurance , les lapins crétins font comme ça …

Rédigé par Fomahault

Publié dans #petites vacheries

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

BMB 27/07/2011 22:16



Au boulot !



BMB 25/07/2011 18:45



Il va falloir que tu reviennes ! ton blog commence à être envahi par une pub qui ne te rapporte rien !


et puis... Tu me manques.



Fomahault 26/07/2011 13:17



j'y pense, j'y pense... mais il y a le soleil, le crissement des cigales, les travaux dans le jardin, les projets pour la maison, et la flemme méditerranéenne ...



bauds 11/06/2011 22:22



En raison d'une réputation qu'ont les lapins dans un domaine d'activité que je ne saurai nommer ici pour ne pas choquer les âmes sensibles, j'avoue avoir eu un moment d'inquiétude avant de lire
 la description du déchaînement des merdeux hurlants. Ouf !



ballendar 09/06/2011 18:14



ben, j'avais confiance en alexandre pour relever le niveau mais il m'a énormément déçu... Comme quoi le silence est
souvent profitable, on a souvent l'air plus intelligent.


Caresse à throll qui doit comprendre le lapin plus le langage des oiseaux (cui cui) et j'en passe, d'instinct !



Fomahault 09/06/2011 22:20



Tu sais quoi ? Thrall a été malade, il est allergique.... aux piqures de puces !!!



tanya 06/06/2011 09:21



Les petits lapins sont très jolis. J'ai bien ri car c'est très drôle et toujours aussi bien raconté, malheureusement pour moi aussi la vidéo n'a pas fonctionné. L'honnête citoyen indigné est un
affreux taliban c'est tout !



Fomahault 09/06/2011 22:18



oui, tu as raison, pour les lapins, et pour le taliban masqué  ( si seulement tous les talibans étaient comme lui,
le monde serait bien meilleur !)