le docteur whou -1-

Publié le 15 Octobre 2011

 

067.JPG

  Le docteur Whou dans sa jeunesse

 

Sombre Petite Sœur ne semble pas très en forme ces derniers temps, elle dort et dort encore, et quand elle ne dort pas, elle mange, sans même prendre la peine de chasser un peu.  Cela m'inquiète d'autant plus que Père et Mère, d'ordinaire tellement attentifs à notre bien-être,  ne semble pas s'en soucier.

Pourtant, j'ai la chance d'avoir été adopté par un petit clan uni et soudé, dont les chefs sont doux et protecteurs. Parfois, je me souviens de ma vie avant que Mère, Père et Grand Frère ne viennent me chercher. Comment étais-je arrivé dans ce clan anarchique ? J'ai quelques images d'une nuit de peur et de souffrance, une corde trop courte attachée à un portail trop haut, puis la délivrance au matin, et ce clan trop nombreux composé de trop de jeunes et d' adultes au regard perdu qui semblaient incapables de faire régner l'ordre nécessaire, comme s'ils étaient seulement de passage, des visiteurs sans droits. Je me souviens de mes craintes matinales quand je ne savais pas à qui je devais faire allégeance ni quelle serait ma place au repas ce jour-là. Je ressens encore les piqures sur mon ventre provoquées par les morsures de ma compagne d'antre, à peine plus âgée que moi, mais déjà dotée d'une forte personnalité. Elle ambitionnait de devenir Mère un jour et ses jeux violents dont j'étais la victime  n'étaient qu'un prétexte pour exercer sa force et son habileté au combat. Elle enrageait que je ne réponde pas à ses attentes et que je ne la soutienne pas dans sa lutte pour le pouvoir. Elle aurait voulu que je montre la même détermination qu'elle à régner. Mais à quoi bon ? Devenir Père, c'est une responsabilité qui m'effraie. Je n'ai pas l'âme d'un conquérant, je n'ai rien d'un chef, je crains les coups, les cris, les bagarres, cette pression perpétuelle qui s'exerce sur les pères même les plus bienveillants. Défendre son statut chaque fois qu'un jeune présomptueux se croit de taille à vous détrôner, rester vigilant en permanence, protéger tout le groupe… Non, ce n'est pas pour moi. Déjà, avant que Père et Mère ne me choisissent, je savais que je n'aimais que la paix… J'apprécie l'ordre établi, stable, j'aime pouvoir rêver et me livrer à mes observations de la nature sans avoir à m'inquiéter des décisions qui concernent le clan.

Enfin, aujourd'hui  je suis heureux. Père ramène à manger si souvent et avec une telle régularité que c'en est une bénédiction, je ne souffre jamais de la faim.  Grand Frère partage ses jeux avec moi chaque fois qu'il revient d'une expédition je ne sais où. C'est un grand voyageur et lorsqu'il rentre au clan, il porte des odeurs exotiques. Mère prend soin de moi comme si j'étais sa progéniture, elle m'apprend tout ce qu'elle sait, et elle est patiente avec moi car je suis très maladroit, mais elle m'offre de délicieux cadeaux chaque fois que je réussis  une nouvelle tache. Père, Mère et Grand Frère sont dotés une habileté diabolique à manier les objets, je les observe longtemps, puis j'essaye à mon tour, mais les objets s'échappent, se tortillent sans que j'arrive jamais à les saisir et à les dompter aussi bien qu'eux.  Malgré tout, ils m'aiment tous, même Grise Sœur, qui est moins petite que Sombre Petite Sœur, et plus sauvage, me couvre de caresses au point que j'en suis parfois gêné.

… à suivre

Rédigé par Fomahault

Publié dans #A suivre...

Commenter cet article

ballendar 18/10/2011 22:09



on t'a reconnu Thrall, inutile de prendre un pseudo...par contre de par ta taille imposante, je te croyais plus dominant; mais j'aime bien les faux durs qui ne méprisent pas la couette et les
caresses (je t'en adresse une en acompte)



Fomahault 19/10/2011 16:12



merci pour lui, ce sera transmis, caline aussi la petite nouvelle... j'ai bien vu qu'elle était pas malheureuse dans les bras !



bauds 15/10/2011 23:17



Ce Whou a comme un petit air de Thrall