Docteur Whou -4-

Publié le 19 Octobre 2011

002-copie-1

 Sombre Petite Soeur et la Minuscule Chose

 

 

Que faire ? Tenter de réveiller Père et Mère malgré l'interdiction formelle que j'ai reçue d'entrer dans la chambre ? Laisser Sombre Petite Sœur saigner seule pendant ce temps ? Les questions tournaient dans ma tête et je commençais à couiner d'angoisse quand d'un coup, Petite Sœur Noire a poussé un cri rauque. Glissant sous sa queue venait d'apparaître une petite chose remuante et vivante, enveloppée d'un sac gluant. Sombre Petite Soeur paraissait épuisée par l'effort, alors j'ai senti qu'il fallait agir vite. Délicatement, j'ai déchiré le sac et la petite chose a poussé un minuscule cri. Sombre Petite Soeur a poussé un soupir de soulagement, puis, pendant que je nettoyais la Minuscule Chose, elle a entrepris de faire sa toilette. Il m'a fallu un long moment pour comprendre que Sombre Petite Soeur venait de donner le jour à un bébé. Et lorsque j'ai compris, mon sang n'a fait qu'un tour ! Oh lala ! Qu'allaient dire Père et Mère ? Je sais bien que dans un clan, ils sont les seuls à avoir de droit de procréer ! Allaient-ils tuer cette inconsciente Petite Sœur Noire et son bébé selon la loi du clan ? Ou bien, dans leur grande mansuétude se contenteraient-ils de la chasser après avoir tué le bébé ? Petite Sœur Noire n'avait pas l'air de se rendre compte du crime qu'elle avait commis. Elle encourageait le bébé à venir contre son ventre pour téter et me manifestait sa reconnaissance par des frrr frrr enthousiastes. Par le Grand Os à Moelle, j'aimais déjà ce bébé, j'en avais le goût et l'odeur inscrits dans mon nez et dans ma tête, il faisait déjà partie de moi ! Je ne supportais pas l'idée qu'après l'avoir aidé à naître, il faudrait que j'en sois séparé. Alors une idée s'est mise à germer dans ma tête. Et si je nettoyais tout bien avant que Père et Mère ne se réveillent ? Qu'ils ne trouvent plus de traces, ni d'odeurs du forfait ? Peut-être penseraient-ils que le bébé était arrivé ici par hasard ? Peut-être accepteraient-ils de l'adopter comme ils l'avaient fait pour moi ? Alors j'ai léché, léché, léché, le sol, Petite Sœur Noire, le bébé, le tapis, jusqu'à m'en user la langue, à y laisser toute ma salive, à m'en dessécher le gosier, j'ai léché jusqu'à la dernière particule de sang, à m'en écœurer. Puis je me suis couché devant la porte, bien décidé à empêcher qui que ce soit de pénétrer et de faire du mal au nouveau-né.  Et j'en tremble encore en y pensant aujourd'hui, je crois bien que j'aurais mordu Père et Mère aussi.

… A suivre

Rédigé par Fomahault

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

BMB 19/10/2011 13:36



Quoi ! tu réécris sans me prévenir !!!! et une belle histoire en plus, qu'on la croierait presque sur mesure pour la naissance de Sarkolito.


Puisque tu as retrouvé ton clavier pense que tua avais une ou deux histoire sur le feu dont j'attend toujous la fin !


Caresse à Thrall



Fomahault 19/10/2011 16:11



J'y pense promis :)