Docteur Whou -3-

Publié le 18 Octobre 2011

 

 

 

051.jpg

Le docteur whou a un regard perçant

 

 

Hier, j'ai vu une chose étrange, le ventre de Sombre Petite Sœur a bougé comme si il y avait un gros papillon à l'intérieur, et j'ai entendu un battement bizarre dedans, un battement en trop que j'ai bien senti au bout de mon nez. Puis la nuit est arrivée. Père et Mère ont gagné leur tanière comme ils le font chaque fois que la nuit vient. Je n'ai pas le droit de les rejoindre parce que je suis trop gros et que mon boulot c'est de garder la porte au cas où un intrus viendrait sur notre territoire. Sombre Petite Sœur  a le droit d'aller dormir au pied du lit, elle est légère et ne sait pas crier très fort, alors ça ne servirait à rien qu'elle monte la garde, D'habitude, la nuit passe vite, Sombre Petite Sœur dort profondément dans la tanière des parents tandis que dans le couloir je somnole en gardant une oreille réveillée, juste au cas où…  Après m'avoir fait un câlin et m'avoir nettoyé le dedans des oreilles et les yeux, Grise Sœur part surveiller le salon, elle s'installe sur le plus gros coussin et si quelque chose arrivait, elle viendrait me prévenir.  Mais au milieu de la nuit, Sombre Petite Sœur s'est réveillée en criant doucement, elle est venue se coller contre mon ventre et j'ai senti l'odeur du sang.

Je sais qu'on peut saigner lorsque la peau s'ouvre contre une pierre brillante, ce n'est pas très grave, même si quelque fois ça fait mal. Il suffit de lécher pour que le sang s'arrête de couler. C'est même assez agréable le goût du sang sur la langue. Mais je sais aussi que si on saigne trop, on arrête de vivre. Je le sais parce que j'ai observé quand Grise Sœur tue ses proies. Lorsqu' on saigne beaucoup, la vie s'en va avec l'odeur rouge. Et j'ai vu Sombre Petite Sœur qui saignait sous sa queue, d'un sang épais et gluant.  Alors j'ai léché et léché sous sa queue en espérant que le sang allait s'arrêter de couler, et Sombre Petite Sœur se laissait faire, et son ventre devenait dur, puis tout mou, puis dur encore….

 

A suivre…

Rédigé par Fomahault

Commenter cet article