Aujourd'hui, c'est dimanche

Publié le 30 Octobre 2011

enfer.jpg

 

 

 Aujourd'hui, je suis allée au diable et le chemin fut court.  L'enfer est à ma porte.  J'ai vu la bête  revenue clopinant dans la rue sous le masque d'un vieux qui torve son regard en lorgnant l'étranger. Des incubes accoudés au comptoir d'un bistrot de quartier, des monstres ordinaires, les démons se gobergent de nos peurs les plus viles et on leur fait l'offrande de nos pires souvenirs.  Je les ai vus ces monstres qui crachent leurs sanies et vomissent leur haine sans vergogne, et dans leurs yeux la flamme est rouge blanche et bleu. Le diable n'a plus de cornes, il s'est humanisé. Aujourd'hui on confond les damnés, les démons.

Rédigé par Fomahault

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

ballendar 14/11/2011 18:43



le diable va finir par racheter la française des jeux (française s'entend)



BMB 05/11/2011 22:05



Non ces nacres là ne servaient pas à faire de bouton



BMB 31/10/2011 14:47



L'enfer, c'est les autres...



bauds 30/10/2011 22:35



Diable !



Fomahault 30/10/2011 23:19



ouaip ! le quotidien manque de paladin mon bon bauds !